LOVE IS IN THE ART

Amour & Art. © On dirait une marque, ce sont deux grands mots avec un vocabulaire commun. Le désir, la création, la fusion et la destruction sont des balises. Celles des chemins où l’Amour et l’Art vagabondent. Mais comment se passe le voyage? Osmose parfaite ou conflit permanent ?

Pour servir d’exemple, les mythiques muses des grands artistes du siècle dernier, Salvador Dali et Gala, Picasso et Dora Maar… viennent en premier à l’esprit. Mais ces histoires parlent plus d’Amour que d’Art. A contrario des légendaires couples, Nikki de Saint Phale et Jean Tinguely, Christo et Jeanne-Claude… unis dans une aventure plus créatrice que sentimentale. Les légendes sont des mythes. Et vice versa.

La réalité / Paris / Nouveau Millénaire.
Aleteia (ELLE) et L’Atlas (IL) ont vécu l’aventure ART et AMOUR pendant 3 ans. IL est un artiste confirmé, dans le sens populaire qu’il gagne sa vie avec son art. ELLE va le devenir.

Un printemps, ils se rencontrent dans la rue, place sans nom. IL colle une affiche, ELLE est curieuse :
“- Tu fais quoi ?
– Ben, on fait de l’Art urbain. Je fais aussi des boussoles pour les gens perdus dans la ville. Tiens je te file un stick, y’a mon site dessus.
ELLE ne sais pas encore que ça va “durer toute la vie.””

Sans le savoir, une certaine destinée les réunit. L’Amour du 7e Art. Chacun est “animé du même intérêt envers l’image et le mouvement”. ELLE souligne qu’“au cinéma tout est possible, que dans la rue tout peut arriver”. IL raconte : “Je faisais des actions qu’elle prenait en photo, je filmais des scènes qu’elle montait. Elle était ma force cachée. Puis les choses se sont équilibrées quand elle a agi dans la rue en tant qu’artiste. J’ai alors repris ma place derrière l’objectif.”

Sa technique, le ART TAPE, et son style récurrent, la ligne,  sont ce qu’IL lui donne de pratique. ELLE adore “l’idée qu’avec un rouleau de scotch on puisse envahir la planète”. Mais le partage ne s’arrête pas là.

ELLE admet qu’IL lui a apporté de la “confiance en soi et la possibilité de réaliser un rêve. Sans rencontre pas d’évolution possible”.
Une rencontre pimentée d’amour. “Je suis sure depuis ce jour d’avoir une bonne étoile. Je souhaite que tout le monde trouve la personne qui lui glissera une formule magique. Avec L’Atlas, nous sommes en plus tombés amoureux, puis nous sommes restés l’un près de l’autre. L’Amour est une grande force”.

Sans grande surprise, IL est “touché” par sa démarche, IL a “l’impression d’être la source d’un mouvement stylistique”. Pour autant, IL ne voit pas Aleteia comme une disciple. “C’est une muse qui continue à m’inspirer, même depuis notre séparation. Je pense que l’Amour et l’Art sont profondément mélangés. Pour créer, comme pour faire l’Amour, il faut du désir.”

Pour eux, un Art mêlé d’Amour ne se résume pas à l’échange de procédés. Aleteia et L’Atlas s’accordent aussi thématiquement. IL, très terrien, conti-nue de tracer des boussoles sur le bitume. ELLE, très céleste, choquée par “la pollution lumineuse citadine”, décide de “remettre des étoiles dans la ville. Les étoiles ont toujours transmis des valeurs essentielles. Regarder un ciel étoilé met en perspective la fragilité et la beauté de la nature humaine.” Leurs styles s’accordent. Le rapport entre la Terre et le Ciel se crée. ELLE le dit : “Les arbres sont nés de notre Amour. C’était ce qui manquait pour fermer le cercle. Pour prendre de la célérité et créer cette fusion. Pas d’Art sans Amour.”

Et le temps passe. IL pense que “si l’union fait la force, elle nivelle aussi. L’indépendance donne plus de force. C’est quand le ciel et la terre se sont séparés que le monde a pu s’épanouir.”

Moralité : Amour et Art. Pas de recettes miracles. Tout s’équilibre entre le donné et le reçu. Tout le monde peut y goûter. C’est simple comme la Vie.

http://www.latlas.net
http://www.aleteia.fr

Texte : Jerome Demuth

Photographie : DR

EXTRAIT DEDICATE 13 – Eté 2007

No tags