SE PECHO.COM

La multiplication des sites de rencontre sur Internet a engendré une révolution de la drague. Grandes timides, p’tits loosers et gros baiseurs partouzent désormais ensemble sur Meetic, le n°1 de la nique facile. Bizne$$ oblige, les .com pour se pecho rapide se multiplient et transforment le Net en un vaste H&M de la rencontre facile.

Rdv voiture 8 dans les toilettes de droite après avoir passé Tourcoing. Non, ceci n’est pas de la drague fiction. Grâce à la SNCF, c’est possible. Dernière invention dans le monde des rencontres sur le Net, le point comme toi, la rencontre par affinités culturelles sans affichage sexuel.  Derrière une proposition de contact  innocent, avec un peu de cul, les fans de Cassavetes s’apercevront également adorer la levrette. Depuis qu’en 2004, l’américain Lewis Wingrove a  transformé son blog « Je nique sur Meetic » en best-seller grâce au récit de son année de baise sur net, le succès des sites de rencontre sur Internet n’a cessé de grandir. Normal tu me diras, en ce début de vingt et unième siècle où les urbains bla-bla-bla street parano bla-bla-bla par crainte de bla-bla-bla le Net rassure. Effet RG sur la drague, nous v’là à la recherche de l’être fuckable équipés de putains de fiches signalétiques. En super bonus, l’assurance anti shame, en cas de grands vents, c’est tellement moins violent sur le Web que dans un bar d’hotel chic. La tendance est telle, pour vous parler comme une journaliste de Elle, que les marketeux du Web2.0, viennent de pondre DIS LE LUI.com.

Les petites annonces de “Libé” en version Internet, la fameuse rubrique transport amoureux, pour les déclarations après la rencontre d’un joli regard dans les transports : “Vous ai vu sur la ligne 7, station Châtelet, vous lisiez le dernier Chuck Pallaniuk, je rêve de vous revoir, vous étiez si be…” Post-synchronisation parallèle du hasard. Avec ce site nous v’là dans la peau d’un Marty mcFly du plan love. Retour vers le futur : quand tu l’as croisée dans la rue ça a fait boomboomboom dans ta poitrine comme dans ton slip, mais comme d’hab, t’as pas osé l’aborder. Stop tes bouhouhou, sèche tes larmes, la promesse de vente de DIS LE LUI.com te garantit une seconde chance avec les SmOS. Te v’là donc après deux semaines et 25 checks par jour sur le site, à attendre une réponse. Et le souvenir de son image commence à s’évanouir, aggrrrrrr. Le vrai bon plan pour pecho pronto sur le Net, c’est l’inévitable Myspace. Au-delà du coté cours de récré des “top friends” et des “comments” à la con laissés par tes amis, avec bientôt 200 000 millions d’abonnés à travers le monde, le site de TOM se révèle être le .com le plus performant pour trouver l’être à aimer ou à baiser.

Myspace, c’est le plus grand club de rencontre au monde, quel que soit votre trip, au jeu des mots clés, même les recherches les plus pointues aboutissent sur des centaines de profils : de la shemale en red high hells, au cuni pratiqué uniquement par des gars aux golden teeth, en passant par les profils des addicts de la branlette en Estafette… Et vu le détail des profils, sur Myspace, tu sais à qui tu as à faire, enfin, tu crois savoir, car comme dans les seconds mondes du Net, tu peux te réinventer à travers ton profil. A ce petit jeu certains ont déjà plus de dix profils différents en fonction de leurs pratiques et de leurs requests. Alors prudence. Check. Double check. Histoire de ne pas prendre un vilain garçon sous-membré pour une jolie fille sur-gaulée.

Chronique : Olivier Schmit

Published : Eté 2007 – DEDICATE 13

No tags