DESPERADOS WILD CLUB, LE RETOUR

Après une soirée gigantesque à la Cité du Cinéma l’été dernier, la Desperados Wild Club s’installait Tour Pleyel.
DEDICATE-DIGITAL-despe-27

Pendant 3 nuits, la fête se trouvait au 25ème étage de la Tour Pleyel à St Denis.

DEDICATE-DIGITAL-despe-40

La journée, c’est une tour de bureau, avec ses entreprises, leurs employés, les cravates et les pauses cigarettes. Le soir, après le départ des derniers costumes, le 25ème étage s’est transformé en club éphémère.

DEDICATE-DIGITAL-despe-24

Les murs décorés street art, des modules de skate, des demonstrations de danse urbaine et des artistes en shows case presque privés.

DEDICATE-DIGITAL-despe-32

Se sont, entre autres, succédés au fil des nuits, Yuksek, Cassius, Brodinski, Feadz, Theophilus London. Nous y étions et avons pu déguster et goûter les Desperados, Red, Lime, Fuego, Verde et des cocktails créés à base de Déspé…

DEDICATE-DIGITAL-despe-30
DEDICATE-DIGITAL-despe-18
DEDICATE-DIGITAL-despe-23
DEDICATE-DIGITAL-despe-29
DEDICATE-DIGITAL-despe-16
DEDICATE-DIGITAL-despe-48
DEDICATE-DIGITAL-despe-21
DEDICATE-DIGITAL-despe-34
DEDICATE-DIGITAL-despe-22
DEDICATE-DIGITAL-despe-31

Desperados est à consommer avec modération. L’abus d’alcool est dangereux pour la santé.

www.desperadosbeer.com

No tags