DAVID SHAW AND THE BEAT

QUI
Mancunien adopté par la France, David Shaw était avant tout Siskid. Un nom qui a autant circulé que la ligne 8 entre Bonne Nouvelle et Grands Boulevards aux grandes heures du Rex et du Pulp. Dj résident, voire taulier des 2 endroits, David y a trouvé une famille et un cocon pour développer son univers et déjà donner dans la production qui innove et la techno qui tabasse avec son ancien label (Meant) et ses associés d’antan, Arnaud Rebotini et Ivan Smagghe.

QUOI
À être à cheval entre l’electro et le rock, on peut souvent finir comme beaucoup : dans les limbes de l’à-peu-près. Ou pire encore, faire un disque pour ses enceintes dernier cri. David Shaw, quant à lui, a su se poser les bonnes questions. Son album, radical et passionnant évite tous les écueils du genre. Pas si évident dans la new wave des années 2000.

VERDICT
Infected, premier single pose les bases : une reprise de The The maîtrisée et extrapolée. Avec Like Swans ou So It Goes, il persiste et signe : entre cold wave, synth pop et ritournelle deep house, on sait qu’on a affaire à un anglais qui connaît ses classiques. Un DJ désormais producteur et haut parleur d’une nouvelle époque. Well Done.

Album SO IT GOES (Her Majesty’s Ship)

Texte : Florian Leroy-Alcantara

Photographie : Lucien Perochon

EXTRAIT DEDICATE 29 – Automne-Hiver  2012/2013

No tags