Sur la route du Baleapop

C’est le festival qu’on se refuse de louper. Baleapop signe cette année sa sixième édition qui se déroulera du 5 au 9 août prochain à St Jean de Luz, et ce pour la deuxième année consécutive.

Baleapop6a

Mais qu’est-ce qui nous pousse à nous réfugier dans les jupons de ce petit festival ? Et bien Baléapop c’est avant tout une histoire d’amitié, presque de famille; on y découvre des groupes incroyables, des artistes contemporains au top et on y mange à merveille, le tout dans une ambiance bon copain.

Il faut dire que Baléapop c’est aussi de bons souvenirs; du live de Conan Mockasin, lors de la deuxième édition, qui enflamme un dancefloor sur « Get down on it », à Etienne Jaumet qui nous tient en haleine dans la cour d’École de Bidart en passant par Breakbot et son électro-funk au Baleabeach lors de la dernière édition sans oublier la reprise de Mickael Jackson par Petit Fantôme ou de Marilyn Monroe par Mikky Blanco. Vous l’aurez compris, si on a bien un festival de coeur, c’est Baléapop.

baleapop6b
Côté musique, le Parc Duconténia acceuillera Flavien Berger, Jessica 93, Odei, Young Marco, Superpitcher, Sheitan Brothers, Paranoid London ou encore Lena Willikens, une soirée avec le Paris Psych Fest, un Karaoké I heart, une carte blanche au label Antinote (qui a signé Syracuse, une révélation de l’édition 2014)… Bref une prog alléchante à retrouver intégralement ici en attendant de secouer des épaules en live au mois d’août. Côté art (parce qu’on n’est pas des bêtes), une installation de Pierre Labat sur l’expérience individuelle au sein de l’environnement collectif, une chasse photographique d’Olivier Metzger durant le festival, une scénographie par Aurélien Cornut-Gentile et Paul Le Bras et enfin Polar Inertia un collectif trandisciplinaire qui allie arts sonores et arts plastiques.

Rendez-vous en août !

Par Mélody Thomas