Le Morceau du Week-end: Benjamin Biolay

Palermo Hollywood, pour un voyage transatlantique, une balade, déambulation sonore pour un voyage initiatique à la recherche de sentiments égarés. A l’écoute, on cherche Palerme, on cherche Hollywood, et on trouve Buenos Aires.  Benjamin Biolay signe son 7eme album solo, on y retrouve une chanson à textes réflechis, résolument française le tout tinté de ce que l’on peut imaginer quand on pense au farniente argentin.

DEDICATE-DIGITAL_Biolay-01

De la mélancolie positive, de la nostalgie, celle qui nous fait repenser à ces amours perdus, à tous ces moments de bonheurs, ceux que l’on aurait souhaité vivre jusqu’à la fin des temps. Benjamin Biolay signe un album simplement incroyable. Parfois déroutant, parfois énervant, la maturité le frapperait-elle de plein fouet? En tout cas Bravo Monsieur Biolay et Merci.

 

www.benjaminbiolay.com

FACEBOOK INSTAGRAM

No tags