JonOne

“Faire preuve d’audace est synonyme de liberté”, JONONE

Entretien avec l’artiste peintre américain et graffeur JonOne. Celui-ci a bien voulu se prêter au jeu d’une courte interview afin de nous éclairer sur son travail et de nous donner sa définition de l’audace.


DEDICATE_DIGITAL_JONONE_Pring_showers

2016-Spring Showers, acrylique et encre sur toile, 152 x 206 cm

JonOne, vous puisez votre inspiration dans l’environnement urbain au rythme de l’actualité, de la rue, des voyages ou de vos rencontres. En quelques mots pourriez-vous nous décrire votre travail et votre personnalité ?
(Sourire), mon travail et ma personnalité ne sont pas dissociables. Il n’y a également pas de séparation entre mon travail et ce qu’il représente.
Je le vois comme une sorte de journal intime abstrait, dans lequel on peut ressentir mon énergie, mes émotions, le rythme, la puissance et ce e envie joyeuse qui m’animent.

C’est comme une thérapie basée sur l’expérience de la couleur et de la peinture. Cela me rend heureux, comme un antidépresseur.
L’énergie comme symbole, elle me fait frissonner.

Quels ont été les grands moments qui ont marqué votre parcours?
Il y a toujours eu une évolution dans mon travail.
À l’origine, je peignais sur les trains et cela a été un moment important pour moi. J’ai grandi avec l’école de la rue alors que d’autres allaient dans des écoles de peinture.
Peindre sur les trains c’était comme peindre sur une toile de métal qui bougeait d’un quartier à l’autre de New York. C’était une galerie éphémère en mouvement. J’étais aussi entouré de street artistes très talentueux.

Un peu plus tard, j’ai eu la chance de rencontrer d’autres artistes qui exposaient et qui m’ont fait prendre conscience de l’importance d’évoluer, de montrer ma peinture dans d’autres conditions et d’utiliser la toile afin de garder une trace matérielle. C’est à partir de ce moment là que je suis devenu l’artiste que je suis aujourd’hui.

Quelques rencontres importantes ont également marqué mon parcours, notamment avec Agnès B, l’un des premiers mécènes à me soutenir et à y croire. Je pense également à mon ami Christophe Millant, malheureusement décédé aujourd’hui, qui a été une rencontre très forte dans ma vie. Il y avait chez lui une intelligence d’esprit et une vision très juste sur l’évolution de mon travail et la manière de le promouvoir.

Finalement, depuis toutes ces années, j’ai vu mon travail évoluer et se renouveler en conservant toute sa fraicheur et sa vitalité. Il s’est adapté aux différentes générations et il intéresse toutes catégories sociales et tous âges confondus. C’est incroyable.


DEDICATE_DIGITAL_JONONE_Candles-In-The-Night

2016-Candles In The Night, acrylique et encre sur toile, 125 x 120 cm

Quelles sont vos sources d’inspiration aujourd’hui ? Vos motivations ?
La vie est ma première source d’inspiration et se reflète dans ma peinture. Ma motivation est de continuer à évoluer dans ce sens.

Comment expliquez-vous l’engouement autour de JonOne? Je pense notamment à vos collaborations incroyables avec la compagnie Air France, Artcurial, l’Assemblée Nationale ou la Fondation Abbé Pierre?
Je trouve également incroyable de pouvoir m’exprimer sur cette diversité de supports et de pouvoir partager ma peinture partout dans le monde et dans des contextes aussi variés, à travers des collaborations et des expositions.

L’artiste doit vivre et s’adapter avec son temps. À l’époque peindre dans le métro était une bonne manière de se faire connaître. Aujourd’hui nous vivons dans un monde qui bouge, complexe et technologique. C’est un monde digital qui a soif d’inspirations, d’informations et où chacun cherche à trouver sa place.
Cet engouement du public pour ma peinture s’explique peut-être par le fait qu’elle soit abstraite et provoque un sentiment qui rassure et qui suscite des émotions, du rêve.


DEDICATE_DIGITAL_JONONE_Sunrise

2016-Sunrise, acrylique, encre et Posca sur toile, 120 x 120 cm

Quelle est votre définition de l’audace dans l’Art ? Et quels ont été les projets les plus audacieux que vous ayez réalisés ?
L’audace c’est de pouvoir réaliser tout ce que l’on a envie de faire dans la vie. Dans le monde d’aujourd’hui, c’est très difficile d’être vraiment libre.
Il faut de l’audace pour être libre et vivre un peu en dehors du système. Tout cela demande du courage dans une société où tout est normé et encadré.

J’ai toujours rêvé d’avoir cette liberté de vivre comme à l’époque des hippies qui vivaient en marge de la société. Pour moi faire preuve d’audace est synonyme de liberté.

L’un des projets le plus audacieux que j’ai réalisé est celui de l’avion d’Air France. Peindre un avion avec ma peinture et mon propre visuel n’était pas une tâche facile mais c’était tellement excitant et valorisant. Cela n’était pas seulement audacieux pour moi mais aussi pour Air France qui n’avait jamais réalisé un tel projet avant. C’est une belle réussite !

La création est en perpétuel mouvement et évolue avec le temps. Comment voyez-vous votre évolution?
(Sourire), oui, je suis totalement d’accord avec cette idée de mouvement et d‘évolution de la création. Il faut toujours se renouveler et se reme re en question sans jamais perdre ce e énergie et l’envie. C’est ce qui est le plus di cile à faire. Je vois mon futur avec un pinceau à la main et j’espère que j’aurai la chance de peindre le plus longtemps possible.
Être artiste ce n’est pas un métier mais un style de vie et cela ne s’arrête jamais. On ne peut pas changer de costume d’un jour à l’autre.

JonOne, nous vous remercions infiniment d’avoir accepté cet entretien et nous vous souhaitons beaucoup de succès dans vos projets.


DEDICATE_DIGITAL_JONONE_liberty_liberté_egalité_fraternité

2015-Liberté, Egalité, Fraternité, acrylique sur toile,  300 x 220 cm


Interview: Christophe Ménager – Archives DEDICATE 34

www.galerie-strouk.fr/artiste/jonone